CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)

mardi 23 mai 2006
par  collectif rto
popularité : 8%

Plus d’info sur le contrat d’avenir dans la rubriques "contrat aidé" sur le site d’AC en cliquant sur ce lien

Contrat d’avenir : avec un nom pareil, on s’attend à une belle arnaque.

AC
 ! Trappes a pu recueillir plusieurs témoignages de précaires en contrat
d’avenir, et nous allons voir que les Assedic ont de la concurrence pour
la première place de l’arbitraire et du manque d’information.

Rappel

 : les contrats d’avenir font partie des contrats aidés. L’adjectif
« aidés » s’appliquant bien sûr aux employeurs (du secteur non marchand
dans le cas du contrat d’avenir, c’est-à-dire les administrations
publiques, les associations, les collectivités territoriales).
C’est donc un CDD à temps partiel de 26h par semaine (de 20h à 26h pour
les ateliers et chantiers d’insertion, ainsi que dans le domaine des
services à la personne), payé au SMIC horaire
. Il est conclu pour 2 ans,
éventuellement renouvelable un an.

En plus du contrat de travail, l’employeur et le chômeur doivent signer
une convention avec l’Etat, représenté par l’ANPE, où le « bénéficiaire »
s’engage à suivre les actions prévues. Notamment, un bilan doit être
réalisé tous les six mois avec l’employeur et le référent (qui peut être
le référent RMI).

Le bénéficiaire, c’est quelqu’un au RMI, à l’ASS, à l’API ou à l’AAH. Ou
encore des jeunes de moins de 26 ans en tant qu’ayant droit d’un foyer
bénéficiant de l’allocation RMI. Et particulièrement les jeunes des
‘’quartiers sensibles’’. A qui on fait miroiter, outre la sempiternelle « 
insertion professionnelle », un gain financier par rapport aux minima
sociaux.

C’est ainsi que des Rmistes, avant la signature du contrat, ont été
assurés de pouvoir cumuler leur salaire avec leur allocation pendant
quelques mois. C’est ce qui se passe normalement quand un bénéficiaire des
minima sociaux reprend une activité salariée… Mais en contrat d’avenir,
c’est plus tordu. Une des aides que perçoit l’employeur, c’est le montant
du RMI. Y compris le forfait logement de 50 euros, que la plupart des
Rmistes ne perçoivent pas, parce qu’ils touchent des aides au logement ou
sont hébergés gratuitement. Un salarié en contrat d’avenir ne pourra donc
cumuler que la différence entre son allocation et l’aide à l’employeur.
Autant dire rien dans la majorité des cas.
Du coup, quand on fait les comptes, avec les frais occasionnés par la
reprise d’un boulot (transports, garde d’enfants, …), on n’a pas plus
d’argent sur son compte à la fin du mois.
C’est la première bonne surprise du contrat d’avenir !

La seconde, c’est qu’on s’était dit en signant le contrat d’avenir qu’on
pourrait au moins en sortir avec des connaissances supplémentaires ou
nouvelles ; mais que bien peu auront cette chance.

La formation, c’est ce
qui était mis en avant dans la propagande gouvernementale. Mais il y a
toujours un moyen de faire de ce genre d’annonce une coquille vide. Dans
le cas du contrat d’avenir, ça s’appelle l’adaptation au poste de travail.

Le formulaire de la convention prévoit plusieurs options de formation :
interne ou externe (par un organisme différent de l’employeur), sur un
domaine particulier à préciser ou dans le cadre de l’adaptation au poste
de travail. Dans ce dernier cas, cela revient à dire que pour se former,
on va bosser. Cerise sur le gâteau, cette formation peut être en dehors du
temps de travail, auquel cas elle n’est pas rémunérée. On peut donc faire
35h tout en étant payé 26h. C’est pas le pied, ça ?

Là, on commence sérieusement à se dire qu’on s’est fait avoir. Pour tenir
le coup, on se dit qu’au bout de 4 mois de boulot, on aura droit à la
prime de retour à l’emploi de 1000 euros. Mais comme on est devenu un peu
méfiant, on se renseigne à l’avance. On demande à son employeur, à la CAF
et au Conseil Général (si on est Rmiste), à l’Assedic (si on est en ASS).
Et alors là, on se dit que vu à quel point on nage, on aurait mieux fait
de rester au chômage et de profiter de son temps libre pour aller à la
piscine !
Un coup on s’entend dire que oui, un coup que non, et parfois par le même
service à deux semaines d’intervalle.
AC ! Trappes a demandé par écrit des explications à la CAF et à l’Assedic,
nous n’avons pas encore de réponse. Mais nos recherches nous ont donné
quelques pistes pour comprendre ce flou administratif.

La prime de 1000 euros est au départ un dispositif exceptionnel, pour
certains chômeurs qui reprennent un boulot. Peuvent bénéficier de la prime
de retour à l’emploi, les personnes inscrites comme demandeurs d’emploi
pendant au moins 12 mois au cours de la période comprise entre le 1er mars
2004 et le 1er septembre 2005 qui, à la date de la création de leur
entreprise, de sa reprise ou de leur embauche (la durée travaillée doit
être au moins égale à 78 heures par mois pendant 4 mois), bénéficient de
l’une des allocations suivantes :
RMI, ASS, API, AAH. Ce dispositif a été pérennisé lors de la réforme des
minima sociaux de mars 2006, dont on attend les décrets d’application.

La fiche pratique du Ministère du travail sur la prime de 1000 euros
indique qu’il faut "conclure un contrat de travail avec un employeur tenu
de cotiser à l’assurance chômage (entreprises privées, associations...) ou
avec un établissement public à caractère industriel et commercial des
collectivités territoriales, une société d’économie mixte dans laquelle
ces collectivités ont une participation majoritaire, une Chambre des
métiers, un service à caractère industriel et commercial géré par une
Chambre de commerce et d’industrie, une Chambre d’agriculture".
http://www.travail.gouv.fr/informations-pratiques/fiches-pratiques/chomage/prime-retour-emploi-2680.html

A priori, peu importe le type de contrat, à condition que l’employeur
cotise à l’assurance chômage. Et c’est là que le bât blesse : les
administrations publiques et les collectivités territoriales ne cotisent
généralement pas à l’assurance chômage, mais ont un système d’auto
assurance. C’est-à-dire que l’administration versera directement les
allocations à un contractuel ou un vacataire au chômage (ce qui n’est pas
toujours simple, mais c’est une autre histoire). Et qui peut embaucher des
contrats d’avenir ? L’Education Nationale, l’ANPE, une mairie, un Conseil
Général …
On risque donc, si on a signé un CDD (contrat d’avenir ou autre) avec un
de ces organismes, de ne pas remplir les critères pour avoir la prime de
1000 euros.
Qui serait gagnant ? L’Etat et ses émanations, à qui un contrat d’avenir
coûte plus cher que de verser un RMI à un chômeur. On rappelle qu’un
Rmiste seul, à moins d’être SDF, perçoit 381,09 euros, mais que le patron
d’un contrat d’avenir touche 433,06 euros, plus une aide dégressive, plus
une exonération totale de charges sociales. Embaucher un contrat d’avenir
revient en moyenne à 200 euros par mois ! Et pas de prime de précarité à
verser à la fin du contrat !
Un petit calcul : l’ANPE a prévu d’embaucher 1000 contrats d’avenir. Ça
fait un million d’euros d’économiser sur le dos des chômeurs !

Nous n’avons pas encore fait le tour des galères en contrat d’avenir !
Certains employeurs trouvent que les aides indiquées ci-dessus ne sont pas
suffisantes, et se sont dits qu’ils pourraient en avoir plus en embauchant
uniquement des personnes domiciliées en Zone Urbaine Sensible. Certaines
personnes ont été obligées de se trouver une adresse dans une autre ville
quand elles ne vivaient pas en ZUS !
Et puis, nous n’avons encore rien dit du boulot lui-même : le manque de
considération qu’on peut parfois rencontrer, le fait de se voir confier
des tâches sans aucune formation préalable, alors qu’un salarié classique
est formé dessus pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois, ou des
tâches aussi passionnantes que d’aller porter le courrier à la poste…

Deux choses à savoir :
pendant toute la durée du contrat d’avenir, on garde les droits connexes
associés aux minima sociaux, pour soi et les autres membres de son foyer
(CMU et CMU Complémentaire, montant des aides au logement, exonération de
la taxe d’habitation et les aides locales qui peuvent exister).
On peut cumuler son salaire avec des allocations complémentaires de
l’Assedic (pendant 18 mois, et dans la limite de ses droits) à condition
de travailler moins de 136h par mois et de toucher au maximum 70% du
salaire ayant ouvert des droits au chômage.

Avec tout ça, je fais quoi si on me propose un contrat d’avenir ?
Déjà, prendre son temps pour réfléchir, même si c’est le directeur de
votre agence ANPE qui vous appelle un soir chez vous pour vous fixer un
rendez-vous le lendemain.
Poser des questions précises sur le boulot que vous allez effectuer, sur
le contenu de la formation, le temps de travail, le salaire. N’hésitez pas
à mettre en avant vos envies et vos projets.
Ne pas rester seul. C’est bien souvent l’ANPE ou votre référent RMI qui
met la pression pour que vous acceptiez un contrat d’avenir (ou un autre
contrat aidé). Alors, allez à vos rendez-vous accompagné, par la personne
de votre choix. L’agent ANPE ou l’assistante sociale pourra gueuler,
demandez-lui de sortir un texte qui vous empêche de venir avec quelqu’un…
Informez-vous, contactez un collectif de précaires en lutte, consultez les
pages sur le contrat d’insertion si vous êtes au RMI…
http://www.ac.eu.org/article.php3?id_article=1133

Et si je suis déjà en contrat d’avenir ?
Vu la pression sur les chômeurs et particulièrement ceux qui touchent les
minima sociaux, on ne va pas dire que c’est simple. Ce qui ne veut pas
dire que c’est impossible ou inutile.
Ce qui complique les choses, c’est qu’en plus de son employeur, on a un
référent sur le dos. Et que les seuls motifs de rupture d’un contrat
d’avenir sont la reprise d’un CDI ou d’un CDD de 6 mois minimum, ou
l’entrée en formation qualifiante. On ne sait donc pas si un chômeur qui
rompt son contrat d’avenir pourra retrouver son allocation de départ.
A défaut, on peut se battre sur les conditions de travail, la formation,
le manque d’information ou les fausses promesses. Les syndicats ne se
bousculent généralement pas pour défendre les salariés en contrat
précaire, tout dépend de la situation locale. Testez vos collègues, ils
ont peut-être des revendications convergentes. Pensez aux collectifs de
chômeurs et précaires en lutte.
Comme tout salarié, vous pouvez assigner votre employeur aux prud’hommes
(procédure assez longue et, comme pour tout jugement, l’issue dépend du
juge, de la teneur de votre dossier et du rapport de force), ou menacer de
le faire …
On peut toujours se mettre en arrêt maladie si vraiment ça se passe mal,
ce qui laisse le temps de réfléchir à la suite.

Ne pas garder le silence, témoigner de la manière dont les choses se
passent, faire part des informations ou améliorations que vous avez pu
obtenir, c’est un début de pression sur les pouvoirs publics et les
employeurs, et ça informe…

Il y a plus de 42 000 contrats d’avenir signés, ça fait du monde !

— 
AC ! Trappes-Saint Quentin en Yvelines

Permanence tous les lundis de 15 à 18h
8 rue de la République, 78190 Trappes
(à 5mn de la gare de Trappes)
06.82.82.05.11
06.98.45.76.37

— 
AC ! Paris (depuis sept 2010)

Permanence depuis septembre 2010, le vendredi de 18h à 19h30
- Maison des associations du 18e arrd
15 passage Ramey - 75018 - Paris
- Métro Marcadet Poissonniers (ligne 4)

- Mail : ctc.rsa@gmail.com
Site : http://www.collectif-rto.org


Commentaires

Logo de xour
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
vendredi 14 mars 2008 à 13h09 - par  xour

bonjours à tous, bénéficiaire du RMI, j’ai signé un CA début novembre 2008, valable six mois, là j’en suis à quatre mois et demi et je veux absolument stoppé, comment ça se passe pour la suite......!!!
donc, ma question est comment s’y prendre pour arrêter et surtout quels droits aprés au RMI..............!!!!
merci à ceux et celles qui me donneront une réponse......

Logo de pticailloudu44
lundi 9 juin 2008 à 16h43 - par  pticailloudu44

J’ai rencontrée exactement la même situation. ces contrats n’auraient jamais du voir le jour, prendre les gens pour des pions qu’on jete après 3 ans c’est franchement dégueulasse. son nom est bien mal choisi car je ne vois pas ce que avenir vient y faire. C’est minable.

dimanche 23 mars 2008 à 20h18

Je suis en contrat d’avenir et moi aussi je croyais cumuler mon ass mais malheureusement ce n’est pas le cas autre chose mon APL a diminué et sur 643 euro NET DE SALAIRE je donne par moi un loyer de 400 euro, après renseignement à la CAF la réponse a été que c’était normal. D’autre part la personne que j’ai vu à la CAF m’a dit que si je n’avais pas de quoi vivre il fallait aller voir une assistante sociale, c’est vraiment prendre les gens pour des imbéciles. Il me reste pour vivre par mois 243 euro c’est le pérou. Je croyais m’en sortir en travaillant et je me rend compte que je suis plus dans la misère, j’aurais mieux fait de rester en ASS.

Logo de oliverdu_62
vendredi 21 mars 2008 à 13h26 - par  oliverdu_62

tu ne peut arreter que si tu as un autres contrat derriere

Logo de marco
samedi 15 mars 2008 à 23h12 - par  marco

bin si t’es a 26h hebdo tu peux penser a retourner chez l’as pr remettre ton RMI en route ; parcque je voulais stopper mon CA a la fin des premier 6 mois ; mais bon pas asser d’heures pour me remettre au assedic.
et apres 1 ans au ass (aide specifique de solidarite encore ds jolies mots) sa motivait pas de refaire les demarches pour sa. alors je viens de resigner pour 6mois mais la c’est vraiment les derniers parcque je commence a me prendre la tete serieusement avec beaucoup de monde.
on va finir par me classer asocial :).
si tu peux justifier de 5 ans de travaille sur dix ans tu peux faire une demande d’ass au assedic (j’me rappel encore la tete de l’as qud je lui sorti les deux enveloppes de fiches de paye a photocopier) c’est pas beaucoup mieux que le RMI ms c’est tjrs sa.
au faite pour continuer la ptite histoire laisse il y a un moment sur ce site.
On m’avait fait une proposition de 35h avant la fin de mon contrat. forcément et tjr suite aux conditions d’écrites ds le msg du dessous j’ai dit oui mais j’aurais vraiment pas dus. Sa a durer deux semaines et ma tres cher directrice ma gentillement dit qu’elle ne pouvait pas me trouver 35h a faire ds la semaine donc que sa n’irait pas. je suis donc de nouveau a 26h (cool) .
Aller on continu tjr entrain de payer mon demenagement plus toutes les factures du quotidien (normal) j’ai eu le droit a un entretien avec mon employeur, une association loi 1901 qui touche actuellement 1700 euros d’aide pour mon emploi et qui ne paye que 10°/° de charge dessus .
Elle me fait comprendre que l’organisme etant endeter la fin de ce contrat ne les arranges pas. Comme je l’ai dit plus haut j’ai donc resigner ( pour les heures et pour chercher autre chose), mais j’ai demander a mon employeur de m’aider aupres de l’assedic pr toucher les aides qui devais aller avec le contrat (puisque pr l’instant sa aide que le patron) je vous laisse devinner la reponse si vous trouver pas laisser un msg je vous repond promis.
bon quand j’ai aborder ce sujet on ma répondus vous avez le droit à des formations dans l’animation ( 2ans formateur BAFA bénévole^^)et oui ont touche des subventions pour sa. Bon sa doit être la que j’ai un peu péter les plombs mais le contrat étant signer je vais faire un peu de yoga jusqu’à septembre. je leur et d’ailleurs répondu que si il voulait vraiment me payer une formation le permit de conduire s’étais une bonne idée. j’attend la reponse. j’ai egalement fait la demande de prime de 1000 euros auprès des assedic et j’attend la reponse aussi alors dès que j’en sais plus je vous dit ce qu’il en est.
bon a+
ps : dsl pour l’orthographe mais bon chacun sont truc

Logo de jesuiszene
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
mardi 11 mars 2008 à 17h01 - par  jesuiszene

bonjour ! enfin je ne me suis pas trompée, sur le miroir aux alouettes !!
je me retrouve dans votre message ! embauché en C.A. dans un établissement public (eh oui), je n’ai pas eu droit a l’accumulation de l’ASS avec mon salaire, on m’a répondu qu’il fallait que celle ci soit majorée pour y avoir droit, première déception.
Une formation ? chouette, moi qui n’est aucun diplôme, je me suis hâtée d’écrire une lettre de motivation au directeur, qui n’a pas daigné me répondre ! Bien que m’ayant dit plus tôt qu’il était possible d’en faire une, c’est la Direction du travail qui m’a dit qu’en contrat avenir, la formation était payante, pour l’employée ! deuxième déception.
Prime de retour a l’emploi ?chic cela va mettre du beurre dans les épinards ! et bien non, mes collègues ont eu la chance de tomber sur des employées administratives peut regardantes, elles ont peut avoir leur prime, en tant qu’RMISTE ou PARENT ISOLE, donc payée par la CAF, moi touchant l’ASS, ayant écrit a la direction du travail a dijon, au préfet d’auxerre, j’ai lutté un an pour essayé d’avoir cette prime, nada ! et les assédic ne recoivent que sur rdv, et la je n’est pas pu en avoir, ils m’ont répondu par téléphone que si certaines personnes avaient pu avoir la prime c’est qu’ils s’étaient trompés !!troisième déception.
je touchais 420 euros d’assédic. En travaillant j’en ai touché 760. sur ce mon apl a diminué, ma cmu supprimée, j’ai du donc prendre une mutuelle, 76 euros pour 3 personnes,plus les frais de déplacement, j’ai travaillé 2 ans pour avoir 80 euros de plus par mois !avec toujours 2 enfants a la maison mais plus a charge et sans travail ! Durant ces 2 ans je ne me suis pas acheter un vêtement ou autre, aucun plaisir matériel. Je me retrouve depuis un an juste avec une hernie qui comprime le nerf sciatique, un disque disparu (ou je n’en sais rien) et des lombaires fichues.
La 2ème année de mon contrat a été un enfer physiquement, j’ai tenu jusqu’au bout, mais le cœur n’y était plus, je n’avais qu’une hâte, que cela se termine.
Mais que faire maintenant avec mon dos en javel ?Peut on aller voir directement la médecine du travail pour qu’elle constate ma condition physique, car au début du contrat j’avais une interdiction de porter plus de 10 kgs, pas fou leur paquet en faisait 8 !! la je ne peut plus rien porter, me baisser, rester trop longtemps assise, ni debout !j’ai 51 ans bientôt et ce boulot m’a détruit la santé !
ah oui, les évaluations tous les 6 mois ! mon oeil, et une seule visite médicale au début du contrat.
et c’est a la tête du client, le report du contrat avenir, j’avais 10.45 sur 20 (et oui pas beaucoup mais vu ma santé je faisait le mieux que je pouvais), on ne me garde pas, et ma collègue avec 8, on la garde, elle a la santé elle !et puis je m’étais disputer avec le directeur a propos de la feuille de paye, donc pas dans son coeur.
un conseil, ne prenez pas de contrat avenir !
On nous a traiter de cas sociaux, en arrivant dans la boite, on nous a fait faire le ménage de l’établissement,en entier,des machines,des fenêtres, sanitaires et douches aussi , alors que cela n’est pas mentionné dans le contrat !
des bonniches a moindre coût !
je retourne dans mon chômage, bien déçue, de ce qui j’avais cru, aurait été un tremplin pour commencer une nouvelle vie.

Site web :  !
Logo de Agathe
mardi 27 janvier 2009 à 16h45 - par  Agathe

Bonjour, tu réponds bien aux questions que je me posais et surtout à mes craintes.
Je suis en ASS depuis des années, petits boulots entre. Vais-je avoir droit à l’ASS à l’issue du CA ou bien vais-je me retrouver en AUD, puis plus rien ? Ou bien en ASS pendant une courte durée puis plus rien (reste toujours le RSA...).
Qu’en est-il de la gratuité des transports ?
Merci pour vos réponses.
Et serrons-nous les coudes.

Logo de marco
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
dimanche 20 janvier 2008 à 17h45 - par  marco

salut a tous
depuis la fin du mois de septembre j’ai rejoins le nombre des personnes en contrat aidé ; plus précisément en contrat d’avenir, qui na effectivement d’avenir que dans le nom. Suite a la signature de ce contrat (je m’étais renseigné avant) je devait toucher des aides de retour à l’emploi. Conserver pour un temps le paiement des ASS, (aide spécifique de solidarité) mais également toucher une prime de 1000 euros au bout des 4 premiers mois, n’ayant pas le permit de conduire je ne vous fait pas un dessin.
j’ai donc commencer mon emploi dans une structure de loisir et d’accueil d’enfant en péri et extra scolaire avec une petite lueur d’espoir d’avoir afin trouver un poste correct a 28 ans et déjà beaucoup de cdd ou contrat précaire en poche et pas que dans l’animation ( Intérim ; industrie et même BTP en alternance pendant 2ans comme quoi). A ce jour je vous laisse faire les comptes toujours rien et ne croyez pas que je sois docile au contraire je me suis rendu a l’assedic à plusieurs reprise ( en stop ça va de soit elle a environ 15 kil) et ma facture de téléphone à pris une augmentation même avec les nouveaux forfaits afin de tirer la situation au claire.
Au final je n’ai obtenu que la radiation des assedic (et oui je travail) sous prétexte que le maintien de ses aides n’ai réserver qu’au allocataire des ASS majorées soit pour les plus de 50 ans (a ce rythme je vais finir par y avoir droit hehe) ; de plus au dernière entretien du personnel ma directrice ma fait comprendre que au bout des 6 premiers mois je n’étais pas assé motivé et que je n’avait pas à me plaindre puisque de toute façon je n’étais pas son ami.
Pour conclure ma petite histoire nous travaillons sur deux sites en milieu rural situés à 5 kil l’un de l’autre je fait donc les déplacement en stop. J’ai également déménagé pour me rapprocher de mon lieu de travail principal et j’adore mon métier dans le domaine éducatif qui remplis la plus grosse partie de mon cv.
donc si un jour on vous propose un contrat aidé de quelque sorte que ce soit ; en ce qui me concerne ne signer pas meme si comme moi vous ne supporter pas de rester à la maison à regarder les oiseaux par la fenetre
bonne continuation a tous faut que j’me motive à finir à la rue ou a recommencer une foi de plus à zéro.

Logo de M.OUALI
dimanche 24 février 2008 à 22h17 - par  M.OUALI

bon courage !!!

Site web : Je compatie
Logo de Pascale
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
mercredi 16 janvier 2008 à 11h18 - par  Pascale

Bonjour,
je suis en Contrat d’Avenir depuis le 1er juin 2007 et j’ai signé pour 2 ans avec un suivi tous les 6 mois. En règle générale, tout se passe bien pour moi : perception de la Prime de retour à l’emploi en Août, perception de la Prime de Noël (je perçois encore 30 € de RMI), ma fonction correspond à l’emploi proposé au départ, mon salaire est de 758 € mensuel pour 26 h hebdomadaires, je termine une formation de 70 h que je vais pouvoir compléter de 70h autres heures, le tout pris en charge par le Conseil Régional par le biais de l’Anpe et mon référent...bref tout va bien pour moi et je n’ai pas à me plaindre, chaque acteur de ce contrat (référent, employeur, formateur...) sont dans de très bonnes dispositions à mon égard.

Par contre, on vient de me proposer un emploi plus conforme à mes compétences mais en Contrat d’Avenir !
Puis-je accepter cette offre ? Peux-t’on basculer d’un C.A vers un autre C.A ? entendant qu’il y aurait changement de département voire de région ?
On m’a également proposé un CAE
Que dois-je faire ?
Est-ce que l’Anpe est compétente pour me répondre ?

Merci pour vos réponses, vos conseils

Pascale

lundi 26 janvier 2009 à 14h59

depuis quand les syndicats défendent-ils les précaires ? Ils sont bien trop occupés à défendre les leurs : des fonctionnaires (c’est leur fond de commerce) education nationale, transport en commun, sncf, et poste.
Pour les vrais précaires, c’est une autre histoire.
C’est toujours l’histoire d’inclure les uns et d’exclure les autres. Tous les dispositifs et le système est ainsi conçu. C’est aussi pour cela que se sont toujours les mêmes pendant des générations qui sont dans la mouise et exploités d’une manière ou d’une autre.
Peut-être que lorsqu’il y aura réellement des gens du "peuple" dans les instances politiques, le conseil social, au niveau européen et mondial, les associations (attention où vous mettez les pieds, nombre de groupes ou d’associations parlent en votre nom mais vous, vous les élisez quand pour qu’ils parlent en votre nom, bien regarder qui sont les membres du comité d’administration).
L’existence de nombre d’associations et syndicats sert aussi de tampon histoire de modérer le terrain... cela aussi il faut y penser.
Avant d’intégrer un groupe il nous faut être extrêùment vigilanet et voir qui il y a derrière : des fonctionnaires, des syndicats, des personnes comme vous et moi, des institutions anpe, travailleurs sociaux et autres. Prudence et vigilence.
A qui profite la pauvreté ? pas qu’aux entreprises. Merci d’y penser.

Et merci AC et autres également de penser qu’il existe d’autres gens que ceux au rmi, à moins qu’AC ne soit dédié qu’à ce type de profil

Dans ce cas peut-être faudrait-il à tous les autres envisager de créer un autre réseau. C’est comme cela que rien n’avance parce que chacun reste dans sa case, les cadres ensembles, les artistes ensembles, les rmistes ensembles et ainsi de suite. Si nous voulons que chacun puisse être pris en compte il serait peut-être temps de faire ensemble.

Logo de laurence (pas de calais)
mercredi 9 avril 2008 à 19h15 - par  laurence (pas de calais)

bonjour,
pour ma part mon contrat se passe bien.
j’occupe un poste d’animatrice dans un centre social. En ce qui me concerne, le contrat est bien respecté. L’employeur m’a bien dit que c’est un contrat aidé et que si je trouve dans ma branche je peux partir sans problèmes ( je suis aide medico psychologiqe et j’ai un diplome d’animatrice )
De plus mon travail se trouve à 300 mètres de chez moi. Je n’ai donc aucun frais pour le transport.
Mon travail est plus important pendant les vacances, je fais 35 heures et hors vacances je travaille entre 12 et 15 heures (réunion educative comprise).
J’ai fait un plan de formation qui a été accepté ( je prepare un DAEU, pour pouvoir me presenter au concours d’educ spé)
J’ai perçu la prime.
Mon travail correspond bien au poste ( poste que j’avais déjà oqp dand le passé et qui me permet d’avoir de l’experience pour mon concours)
Mais je vois qu’il y a beaucoup de différences entre certaines personnes. Je m’aperçois que ces non respects viennent beaucoup des employeurs.

Ce n’est qu’un contrat aidé mais je perçois plus qu’avec mon RMI et je me fais de l’experience pour mon concours.De plus le travail est relativement agréable. J’ai de bons collègues.
j’ai un amie en contrat dans l’éducation nationale qui ne rencontre que des problèmes...
Bon courage à tous
et faites valoir vos droits !!!

Site web : contrat d’avenir
Logo de gilles
dimanche 16 mars 2008 à 13h22 - par  gilles

bonjour, j’ai signe a peut pres a le meme epoque dans une mairie ,j’etais auparavent a l’ass ;financieremant pour moi c mieux ,cela dit je n’ai eu aucune prime ni de retour a l’emploi ni de noel , sans parler du bilan des "six mois "qui n’a jamais eu lieu , pour la prime de retour a l’emploi l’assedic dit au bout de six mois et la toujours rien ! les election etent là j’attends de voir comment cela va se passer avec mes nouveux employeurs.

Logo de regis
vendredi 29 février 2008 à 15h43 - par  regis

Pour ma part, je suis en contrat avenir sur une radio
associative qui semblait bien sympathique au départ.
Les choses se sont rapidement gatées quand il s’est
agit des heures de travail. Mon contrat a été annualisé,
Je fait environ 22heures par semaine et sur certaines
périodes on me demande de faire 40,5h 6jours sur 7 sur une semaine pour remplacer un collègue (en cdi) !
Je me suis renseigné c’est illégal pour un contrat avenir
car le temps de travail est seulement modulable et doit
rester en dessous des 35h pour respecter le temps partiel.
Qhand j’ai évoqué ce point je me suis fait allumé, traité
comme un véritable traitre alors que cela n’entraverait
pas le fonctionnement de la structure.
Pour la formation, j’ai eu droit à la petite adaptation
au poste (15 jours). Et depuis rien. je viens de demander
une formation externe d’une semaine mais elle est trop
chère parait-il.
Une assistante juridique (administration départementale
du travail me conseille de menacer l’employeur d’une
action aux prudhommes car il y a des abuts manifestes.
Mes collégues m’ont tellement pris la tête que j’ai fini
par parler de démission. Mais si on démissionne il semble
que l’on perde touts nos droits (l’ass pour ma part, les
droits aux formations région etc).
Qhand je pense que tous les mois l’ass leur est versée
et que ce contrat est un contrat d’insertion et de formation...
Du coup je me demande si je ne vais pas demander l’annulation du contrat aux prudhommes.
Je ne sais pas si cela est possible.

Logo de morland
samedi 23 février 2008 à 13h53 - par  morland

syndiquez vous comme moi c est notre seule issus de secours je viens de le faire car je n ai pas de reponse concrete de la part du gouvernement ml.morland@orange.fr

Site web : rejoignez moi
Logo de Lhasard
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
jeudi 13 septembre 2007 à 12h50 - par  Lhasard

"2. Contrats d’avenir

-  Les contrats d’avenir nécessitent un accompagnement d’ordre social et ne sont pas les plus indiqués pour accueillir du public. Une évaluation devra être réalisée avant la fin des contrats.
-  Il est utile de formaliser les entretiens qui pourraient être réalisés avant cette évaluation."

Voici le point numéro 2 relevé dans un compte rendu de réunion des responsables de ma structure. Il est vrai que j’ai des difficultés à saisir le sens général de cette affirmation mais de là à être inapte psychiquement aux relations humaines... A moins qu’il ne s’agisse d’un handicape d’ordre physique. Personnellement, je ne comprends pas.
Soulagé de ce contrat d’avenir le 15 novembre prochain, j’espère que les évaluations n’auront pas lieu 5 jours plus tard, ce serait dommage !
A croire que l’avenir c’est toujours demain...
L’un ou l’une d’entre vous s’y connaîtrait-il en droit du travail, plus particulièrement en discrimination ?

dimanche 30 décembre 2007 à 16h48

bonjour je voulais savoir si j ai le droit de reprendre un ca pares la fin du miens qui c terminer au mois de juin merci a ts

Site web : reprendre un ca
mercredi 14 novembre 2007 à 14h30

Mais ....pourquoi ne pas demander à celui qui a fait cette déclaration de type "petit cerveau",de prendre des personnes ayant un handicap afin de se servir de celles-ci en toute impunité ?!!!Il aurait la raison pour lui !
Je trouve ce qu’il se passe depuis un certain temps dans note pays lamentable !!

CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
dimanche 9 septembre 2007 à 08h11

Bonjour à tous.

Je suis en CAV depuis le 1er novembre 2006 à l’ANPE. De retour de vacances, on m’apprend que je n’ai droit qu’à 12 jours et demi de congés par an. Alors que je devais poser une semaine pour Noël, j’ai déjà entamé mes droits au congés 2008. Cela m’interpelle et j’en parle à ma responsable qui va demander confirmation.

Pour moi, c’est assez simple. 2 jours et demi de congés par mois quelque soit le nombre d’heure travaillé. Je fais 26h sur 3 jours et demi, donc pour moi j’ai droit à 20 jours de congés payés par an. Suis-je dans le vrai ?
Merci pour vos réponse

Logo de sophie
mercredi 20 février 2008 à 17h14 - par  sophie

vous avez droit à 25 jours de CA par an même en travaillant à temps partiel taper " contrat d’avenir " pour avoir le texte officiel il explique bien que l’on à droit à 25 jours même en travaillant à temps partiel je viens de me battre avec ma direction à ce sujet et en lui montrant le texte j’ai obtenu gain de cause reste à voir maintenant la prise de ces jours en effet ma directrice veut que je prenne 5 semaines de congés soit 25 jours mais travaillant que le mercredi, jeudi, un mardi et un weekend sur deux il faut que mes repos soient décalés je dois m’occuper de ce problème car l’ANPE m’avait confirmé que je devais prendre mes jours sur des jours de travail et non de repos quelle galère ce contrat !!!! et dire qu’on risque de repartir à la case départ car contrat d’avenir ne veut pas dire grand chose puisqu’il n’y a pas plus d’embauche pour autant les employeurs profitent de cette main d’oeuvre
à moindre coût bonne chance tout de même !!!!!

Logo de masch
mardi 15 janvier 2008 à 10h39 - par  masch

non vous avez droit à 2.5 jours par mois* 12 soit 30 jours de congé payé à hauteur de votre nombre d’heures soit sur 104 heures

vendredi 11 janvier 2008 à 00h10

768 EUROS NET

mercredi 9 janvier 2008 à 19h57

moi aussi je suis en contrat depuis 2ans et c’est bientot fini j’ai eu 5 semaines en 2006 et 5 semaines de vacances en 2007 alors tu as droit a 5 semaines de en 2007 et 5 semaines en 2008 ne te laisse pas faire ils sont servis de nous pendant 2ans et il nous jette comme des chiens pourtant ont droit a 430heures pendant ce contat j’ai fait que 36heures je n’ai pas faire plus car il manquait toujours quelqu’un sur le planing

vendredi 7 décembre 2007 à 10h32

Je suis un peu dans la même situation. En CA dans un lycée privé je viens d’apprendre que les vacances scolaires étaient décomptées du salaire ! et comme il y a des vacances scolaires tous les mois et que seules sont payées les heures travaillées je risque de ne pas toucher une seule fois mon salaire entier et je ne parle même^pas des mois de juillet et aout ! ou il me reste la solution de convaincre le directeur d’essayer de me faire travailler pendant les vacances. Et tout ceci n’a pas évidemment été évoquélors de la signature du contrat.

Site web : CA
mardi 27 novembre 2007 à 11h32

à peu près 580E

mercredi 21 novembre 2007 à 17h20

salut ta paye sera de 768£ net.

Logo de audrey
lundi 5 novembre 2007 à 18h00 - par  audrey

J’ai un contrat avenir de 26h, pas plus et je suis payé 746 euros donc si tu fais 20heures cela fait 596 euros par mois ! Déjà je pense que je me fais exploiter mais là c’est vraiment abusé, vive les droits de l’Homme !

Logo de Sylvie
lundi 15 octobre 2007 à 21h01 - par  Sylvie

Alors maintenant, on me dit que je dois faire 30H Hebdo pour être payée 26 à cause des vacances....Seulement, j’ai vu avec les directrices des deux écoles, et on ne voit pas où caser les heures, vu que je fais des journées complètes, et nous ne voyons pas l’intérêt, car je m’occupe de deux enfants handicapés, et seulement ça ! Quelle utilité de faire un travail hors présence de l’enfant ? Est ce légal comme procédé ?

Merci beaucoup par avance, très bonne soirée

Site web : Heures de présence
Logo de Sylvie
jeudi 27 septembre 2007 à 08h58 - par  Sylvie

Bonjour,
Je vais signer pour un contrat avenir demain, d’une durée de 2 ans, pour être AVS dans deux écoles privées.
On m’a dit que je ferais 26H/hebdo, mais payées 20H, car il y a les vacances.
Pouvez-vous me dire de combien sera ma paye en net, s’il vous plaît ?
Merci beaucoup d’avance

Logo de Anne Framboise
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
vendredi 7 septembre 2007 à 11h54 - par  Anne Framboise

En contrat d’avenir moi aussi.......effectivement conditions dures et bidons aux niveau des aides proposée par l’ANPE, à savoir l’allocation pour la double résidence si on est loin (pour moi 150 kms de chez moi), et l’aide au déménagement qui en fait n’existe qu’ à la fin du premier mois et puis s’en va !!!!(on est content le premier mois étant là période d’essai, donc belle contradiction qui n’a pas du être versée à beaucoup de monde.
Venons en au fait : en CA depuis décembre 06, j’ai eu à remplir mon renouvellement CMU en juillet.Quinze jours après je recevais un courrier comme quoi je n’y avais plus droit. Pour en bénéficier,il ne faut pas dépasser un certain plafond : donc attention, en CA on est trop riche pour bénéficier de la CMU. Et les soins médicaux ça coute cher, reste l’attestation du tiers payant valable un an, et l’obligation de se payer une mutuelle......Quel avenir !

Logo de Paske
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
lundi 25 juin 2007 à 18h22 - par  Paske

Bonjour

J’ai trouvé ce lien :

www.cohesionsociale.gouv.fr/IMG/pdf/emploi-2.pdf

Il y est bien précisé que les bénéficiaires de l’ASS pourront cumuler l’ASS et le salaire du contrat d’avenir pendant les 3 premiers mois, puis la prime de 1 000 e.

Logo de celia
dimanche 1er février 2009 à 22h39 - par  celia

Bonjour je suis en contrat d’avenir un contrat de 2ans et la encore 9mois je termine le 30 juin 20009 et apres plus rien et j’ai peur de rien retrouvé quand on voit les entreprises qui ferme les emplois supprimé mais tu as le droit a la prime de retour a l’emploi mais c’est tout tu na pas le droit au 150 euros par contre ce que je trouve deguellasse c’est que il ya que ceux qui sont en contrat d’avenir n’ont pas le droit a la prime de noel cest nulle car tout les autres contrat ont le droit sauf les contrat d’avenir et franchement on peux tout faire pour montré que on n"est motivé au bout de la fin de ton contrat on te jette et on se retrouve comme avant ce contrat d’avenir par contre je me demande sur 800 euros apres au assedic combien on vas touché car deja avec 800 euros on na du mal mais aussi ce que je trouve nulle c’est ce que si on veux arreter le contrat il faut trouver un contrat minimum de 6 mois ou un cdi il nous tienne bien car maintenant les patrons ne prenne plus une personne en contrat de 6mois directement généralement c’est 3mois c’est abusé moi j’ai demandé depuis le début de mon contrat une formation et on ma jamais donné de réponse en tout cas moi la directrice mavais fait une lettre de recommandatioin pour envoyé avec mes candidature ca peut aider enfin j espere bon courage a tout le monde voici mon adresse msn si vous voulez en parler cabotine77000@hotmail.fr

Site web : contrat d’avenir
Logo de elle
mardi 7 octobre 2008 à 16h51 - par  elle

bonjour,je suis interessée de connaître la réponse,parce que dans mon cas,je n’ai pas obtenu de complément ASS.J’ai eu un premier contrat d’avenir d’une durée de 6mois du 1er mars au 31 août 2007.Première surprise : dans le même mois j’avais une diminution de més APL.,une retenue sur mes ASS de févriervia ma banque aves frais de 110 euros, des impôts pour la taxe d’habitation et redevance TV. J’ai fait des demandes de recours : réponse:votre situation financière n’étant pas dramatique,vous êtes redevable de ces impôts, aves majoration de30% !quant à mon fils étudiant:il n’avait qu’à arrêter ses études pour m’aider !! Deuxième contrat d’un an, je bénificie toujours des congés scolaires, je suis rattachée au lycée angellier sur Dunkerque.3ème contrat 1an, mais changement de lycée pour celui d’armentière, oh surprise je dois travailler pendant les vancances scolaires ! je fais quoi,

Logo de Boudhajack
samedi 23 février 2008 à 14h50 - par  Boudhajack

Comment faire pour toucher la prime ?
Moi, je suis en contrat avenir depuis avril 2007 et je n’est eu aucune allocations ASS, ni de primes.

Réponder,Merci

vendredi 11 janvier 2008 à 00h11

IMPOSSIBLE DE CUMULER LES DEUX JUSTE LA PRIME DE 1000 EUROS

mercredi 21 novembre 2007 à 17h23

slt moi aussi j etais au rmi avant d etre en cav, on m avais promis pleins de choses notament les 150£ mais je m aperçois que je touche ke 30£ de rmi

samedi 6 octobre 2007 à 17h57

je voudrais savoir si après la prime de 1000 euros si on n’a droit à 150 euros par mois en tant que rmiste

Logo de Dominique
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
mercredi 13 juin 2007 à 16h00 - par  Dominique

Bizarre j’ai signé une convention contrat d’avenir le06/11/2006(emploi en vie scolaire ds collège,assistante d’éducation au rabais...) et sa date de fin est prévue le 19/11/2007 soit pour un an alors que l’on parle d’un contrat de deux ans en général.Est ce légal ?Ou dois -je m’inquiéter ?

Logo de masch
mardi 15 janvier 2008 à 10h42 - par  masch

oui c’est legal la convention est sur deux ans maxi mais on peu la fractionner en périodes de six ou neuf ou douze ou dix huit sana dépasser les deux ans

Logo de audrey
lundi 5 novembre 2007 à 18h05 - par  audrey

En fait tu signes pour un an et ensuite il faut reconduire le contrat avec l’employeur s’il est d’accord parceque la deuxième année coute "plus chère" pour le patron. Mais si tu estimes que cela ne t’apporte rien tu n’es pas obligé de re-signer pour la deuxième année. C’est mon cas, je travaille dans une association pour la solidarité internationale et ma présidente m’a dit : ce que vous voulez c’est travailler plus pour gagner plus, non ?!! J’hallucine !!! Vive la solidarité et bon courage

Logo de Sev
dimanche 22 juillet 2007 à 08h50 - par  Sev

Et oui, les CA sont renouvelés pour septembre 07 dans les écoles, du moins dans mon académie. Je suis passé à l’inspection pour savoir. Les nouveaux contrats ont été postés le 13.07. Ceux qui n’ont rien reçu (comme moi) peuvent d’ores et déjà supputer un rapport négatif de la part de leur directeur d’école à l’inspection académique.

Site web : CA renouvelés
Logo de Sev
dimanche 24 juin 2007 à 08h44 - par  Sev

C’est hilarant, je suis passée aux assédics pour un formulaire de demande de prime de retour à l’emploi. Compte tenu des clauses pour en bénéficier, avec mon CA, j’étais politiquement correcte. Aussitot mon dossier déposé, je reçois une lettre m’informant que je n’y avais pas le droit ayant commencé à travailler au 1er Septembre et non au 1er octobre, soit un mois trop tôt. Cela m’a mis dans une réelle colère, que l’on puisse vous répondre pareille chose en toute impunité. J’ai droit à un recours auprès de la direction régional du travail que je vais utiliser, mais je n’attends pas trop de résultats positifs.

Site web : 
Logo de Sev
dimanche 24 juin 2007 à 08h26 - par  Sev

Ca ne se fait pas automatiquement. Tout d’abord, parce ce que ce n’est pas décidé en haut lieu.
Même l’ANPE m’a répondu qu’ils n’ont pas reçu du gouvernement la consigne d’arrêter ce contrat, mais, plutot d’inciter à les établisssements publics à adhérer.Mais rien d’officiel quant au renouvellement du CA. Cela dépend de l’éducation nationale si elle aura et votera un budget nécessaire pour cela, et la question n’est pas résolue.
Seule, l’inspection académique demande aux directeurs s’ils désire reconduire leur contrat avec leur stagiaire, pour le cas ou celui ci serait renouvelé par E.N.. Une indiscrétion de ma part m’a permis de voir cette lettre, c’est pourquoi je vous en parle.

Site web : Rien n’est acquis
mercredi 20 juin 2007 à 15h06

bonjour, je voudrai savoir si quelqu’un est au courant des ca, cocernant le renouvellement qui parait il se fait automatiquement sans demander l’avis des directeur d’école, c se quelle ma dit ma directrice, que tout les ca se terminant le 30/06/07 était renouvellé d’office

Logo de Sev
mercredi 20 juin 2007 à 09h02 - par  Sev

Il est en effet exact que les directeurs d’école recoivent de l’inspection académique un courrier leur demandant leurs souhaits concernant leur stagiaire (et oui, c’est l’appellation exacte). La réponse doit leur parvenir au plus tard le 7 juin 2007.
Ce courrier stipule : 1) s’ils souhaitent renouveler leur contrat. 3) si non, ils doivent le stipuler, 3) si oui, en parler à l’intéressé et lui demander son avis.
Ceux qui n’ont pas eu vent de cette demande (comme moi), peuvent s’attendre à une fin de non renouvellement.
Attention : l’Inspection Accadémique spécifie bien qu’elle ne sait pas à ce jour, si ces contrats seront reconduits, (pour raison budgétaire) mais en attendant, elle se renseigne auprès des directeurs d’école pour pouvoir établir une pré-liste.

Logo de jj
jeudi 14 juin 2007 à 12h37 - par  jj

salut, les ca en tant qu’assistante administrative vont être renouvellés. Faites attention car votre directeur va vous demander ce que vous voulez, dites lui que c’est à lui de décider car à mon avis il ne serait pas bon de refuser le renouvellement car nous ne savons rien encore quant à nos droits.De toute façon, si votre contrat n’est pas renouvellé , le directeur aura la possibilité d’en signer un autre mais nous, on ne sait pas ce que l’on fera. Soyez prudents. Moi la mienne me laisse entendre que x’est à moi de décider tout en me dire que depuis 10 jours , elle n’est pas contente de mon travail alors qu’elle a toujours dit à tout le monde que elle était contente de moi. Bon courage

Site web : renouvellement ca
Logo de Malouk
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
jeudi 10 mai 2007 à 15h45 - par  Malouk

bonjour je suis actuellement en contrat d’avenir dans une école maternelle.
Mon contrat se termine le 30 juin 2007.Logiquement il ne sera pas renouvellé(on m’avait prévenu lors de la signature) a moins que les élections changent quelque chose mai je n’y crois pas.
J’aurais voulu savoir quels seront mes droits après ce contrat(chômage, RMi)
Merci

Logo de Sev
mercredi 20 juin 2007 à 08h43 - par  Sev

Après renseignement pris auprès des ASSEDIC, nous bénéficierons des assédic(ARE)avec un CA, sur une base de 600 euros environs pour 7 mois. Les établissements publics cotisent en effet à une caisse pour le chomage (voir bulletin de salaire).

Logo de kho
vendredi 1er juin 2007 à 15h25 - par  kho

bonjour,
Moi j’ai écris au assedics pour leur demander ce qui allait ce passer au 1er juillet en ce qui concerne les allocations.
Je suis comme toi, mon contrat se termine le 30 juin et n’est pas renouvelé.

réponse des assedics.
VOTRE CONTRAT AVENIR A UNE DUREE DE MOINS D’UN AN, DONC PAS DE PRISE EN CHARGE ASSEDIC.
VOIR AVEC LE SERVICE PUBLIC

réponse claire nette et précise.......

Donc en admettant que le service public nous verse un allocation minable vu le salaire que l’on touche, quel va en être le montant et surtout pendant combien de temps ; et ensuite à la fin de ses droits est ce que nous pourrons nous réinscrire aux assedics et toucher des allocations en admettant que nous n’avons pas retrouvé du travail ou avons trouvé un travail très précaire

Logo de yrvan3
mercredi 30 mai 2007 à 19h08 - par  yrvan3

je pense que tu as droit au indemnités chômage, si ton employeur a cotisé pout ton compte durant la durée de ton contrat d’avenir. (regarde sur tes fiches de paies, dans la colonne employeur et contributions versées).
De toute manière même si ton employeur ne cotise pas au régime général, il est tenu de cotiser a un régime spécifique, et en toute logique tu as droit à des allocations chômage. Mais bon parfois la logique !!!

CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
mardi 24 avril 2007 à 16h14

moi aussi contrat d’avenir imposé ou retrait du rmi au chois

liberté , egalité , farternité ... bien le bonjour aux éxploiteurs l’avenir vous appartient

CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
jeudi 19 avril 2007 à 15h47

A tous

je suis en contrat d’avenir dans une bibliothèque à paris dans un joli quartier bobo, depuis 3 ans,
récemment des vacataires de la ville de paris travaillant en bibliothèque depuis 2 ans ont été titularisés, les contrats d’avenir, on en a même pas parlé lors des réunions de syndicats de la ville de paris parce que c’est pas les mêmes contrats ni les mêmes conditions d’embauche que les vacataires (l’un est un contrat géré par la ville de paris, et les contrats d’avenir ont été mis en place par l’état, grosse nuance pour moi qui travaille toujours dans ma bibliothèque à paris... franchement si je n’étais pas équilibrée au niveau affectif, je serais devenue timbrée.
au terme de ces 3 ans, je n’ai rien appris avec mes charmants collèques (syndiqués bien sûr),je n’ai effectué que les tâches qu’ils n’avaient pas envie de faire, le catalogage des livres étant une tâche bien trop intellectuelle pour le pauvre bac+4 que je suis, je ressors de cette pèriode beaucoup d’amertume envers moi surtout et un peu envers les autres, je regrette le jour ou j’ai signé ce contrat, je regrette d’avoir espéré une titularisation, je regrette surtout d’être resté et de n’avoir pas trouvé autre chose, bon le contrat se termine bientôt, merci à AC de laisser aux contrat d’avenir la possibilité de témoigner.

Logo de Jean-Louis
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
mercredi 18 avril 2007 à 16h57 - par  Jean-Louis

Bonjour.
Quand, je vous lit, je me dis que j’ai de la chance, je suis également en contrat d’avenir, mais j’ai la chance d’être tombé dans une école où je suis considéré, où l’on a besoin de moi et où les relations humaines sont exceptionnelles, avec les instit, comme avec les ATSEM.
Le seul reproche que je pourrais faire c’est que l’ordi sur lequel je travaille là-bas toure sous 98 et pas sous XP, ce qui peut s’avérer génant mais pas insurmontable.
Pour ce qui est de la prime pour l’emploi, c’est inadmissible qu’on y ait pas droit.
Pour tout vous dire, ce contrat est apparu à moi comme une opportunité, je prépare un BTS en candidat libre avec le CNED et le fait de travailler me permet à la fois de poursuivre mes études sans me faire fliquer par l’ANPE et de vivre avec un revenu supérieur au RMI.
Toujours est-il que j’éspère que ça ne durera pas dix ans.

Logo de quinou
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
mercredi 4 avril 2007 à 18h45 - par  quinou

Bonsoir !
je suis en contrat avenir depuis le 01.09.07.
Franchement le matin je pars travailler en me demendant,que vais-je faire aujourd’hui. Je suis considérée comme une bonne à tout faire. L’emploi qui au départ devait être un emploi d’aide administrative au directeur n’existe pas. Je ne sais pas comment me positionner par rapport aux instits qui me considèrent comme quelqu’un d’inférieur. A leurs yeux je ne suis qu’une chômeuse qui leur sert de bonne. J’ai hâte d’en finir avec ce contrat qui m’a fait perdre des droits.

mercredi 13 juin 2007 à 18h56

Non tu ne dois pas commencer à travailler avant la date du contrat car tu n’es pas assuré. Ensuite ton contrat est de 20 ou 26 h /semaine donc, dans la logique tu ne peux pas travailler 7j/7j !Et tu bénéficie de 2,5j de repos légal par mois (comme tout le monde)Les heures supp ne sont pas payées.
Renseignes toi sur le site de l’ANPE ou autre, on te détail les droits en contrat d’avenir.
Et pour finir ... renvoi pètre cette secrétaire minable. LOL. Bonne chance.

Logo de dada
mercredi 6 juin 2007 à 14h46 - par  dada

Bonjour MUMU. Pour répondre a ta question les formations son obligatoire dans le cadre du contrat avenir j ’en suis a ma 4éme formation et je n’ai jamais rien payé c’est a la charge de ton employeur
Te laisse pas faire et réclame tes droits
Déja que c’est un contrat de MER..... au moins profite des formations
DADA

Site web : contrat avenir
Logo de sissi
samedi 26 mai 2007 à 18h48 - par  sissi

Je suis dans le même cas que toi et très satisfaite du nouvel environnement dans lequel je travaille et me sens tout à fait respectée .Pour répondre à ta question, oui on nous a proposé des formations au GRETA pour le dernier trimestre (80 H en tout). J’ai entendu dire par d’autres EVS du 92 que leur contrat pouvait être renouvelé. As tu des infos à ce sujet ?
merci
Sissi

Logo de lulette
vendredi 25 mai 2007 à 11h04 - par  lulette

slt

je voulais just avoir des info concernan le c.a.
je viens de signer un contrat et on m’a di que je ferais pas mal d’heures supp.

le mois de juillet je vais bosser tous les jours du lundi au dimanche sans exception

puis ils sont en vac le mois d’aout, ils peuvent me faire passé les heures supp pendan lé vac en aout ou c’est du repos different. et cb de semaines on a le droit par an de vacances ??

*********************************
en plus de cela, mon contrat demarre le 1 juin mais j’ai deja commencé a travailler qq heures par ci par là et la sécretaire me traite comme une bonne à tout fair comm tu di. puis en plus elle se permet de remarques déplacés genre "je flane" alors que je m’arrete mm pas pour boire un café.
si tu peu me rep stp à l’adresse suivante cela serait sympa

tucha84@hotmail.com

Site web : c. a.
Logo de mumu12
dimanche 22 avril 2007 à 20h13 - par  mumu12

Bonsoir. Moi aussi je suis en contrat avenir dans une école maternelle mais contrairement à toi les instits et les ATSEM me respectent.Je ne suis pas considérée comme la bonne à tout faire. Et malgré ce contrat sans avenir je vais travailler contente et je ne vois pas les journées passées.
Une petite question à toutes les personnes en contrat avenir. Vous a t-on proposé une formation ? Au début du contrat j’ai eu une proposition de formation mais payante avec mes propres deniers 500€ depuis plus rien.

Logo de ODILE
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
vendredi 9 février 2007 à 11h19 - par  ODILE

Bonjour a tous, je m’appelle Odile.

Je viens de lire vos témoignages. A 90 % nous sommes tous d’accord pour dire que nous vivons une période historique : l’abolition de nos privilèges.
En effet, vous qui comme moi avez eu le plaisir de signer ce torchon, découvrez petit à petit le sort que l’état vous a réservé : diminution de la caf, pas de prime pour l’emploi parceque vous travaillez dans un secteur public et pas de droit de grève parceque vous avez un contrat d’ordre privé.
Quelles économies faites sur notre dos ; voyez ils font de notre statut ce qui les arrange pour nous donner le moins d’argent possible. (Si on peut dire qu’on a un statut).
Ne parlons même pas de notre pouvoir d’achat : des cacahuètes données a des singes.
Je suis révoltée, indignée.
D’autant plus que j’ai voulu sortir de ce bourbier et nous ne pouvons pas accepter n’importe quels contrats sous peine de ne plus avoir d’assurance chômage en cas de licenciement en moins de 6 mois.
Il faut dénoncer cette injustice car il est honteux qu’à notre époque, on puisse nous faire miroiter des choses et nous laisser ensuite dans la précarité.
Je suis d’accord avec celles et ceux qui disent qu’il vaut mieux travailler que de rester à la maison mais écoutez ceci : avant d’avoir mon enfant, j’avais un poste d’assistante de direction rémunéré à 1600 € nets par mois (pour le même boulot que je fais ici !).
J’ai la chance de travailler avec une directrice formidable qui m’implique à 100% dans la vie administrative de l’école et qui reconnaît la qualité de mon travail.J’ai un BTS de secrétariat de direction trilingue.
Alors pourquoi ne pas reconnaitre que même si la vie a fait en sorte de nous mettre des bâtons dans les roues en ce qui concerne notre recherche d’emploi, nous ne sommes des personnes compétentes qui font bien leur travail et nous payer en tant que tel.
L’ETAT NE FAIS RIEN POUR LES GENS QUI VEULENT TRAVAILLER. IL ENCOURAGE LES ASSISTéS.
ET BIEN MOI JE DIS NON A CE SYSTEME POURRI.
QUAND AU RENOUVELLEMENT DE MON CONTRAT, IL PARTIRA A LA POUBELLE CAR MOI JE NE SUIS PAS UNE POUBELLE.
A BON ENTENDEUR, SALUT.

jeudi 15 février 2007 à 16h36

Désolée, mais tu as quand même le droit de faire grève, car ton contrat est de droit privé et relève du code du travail. Seulement en raison de la modicité de tes ressources, tu hésiteras, ça, je comprends bien !

Logo de léo
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
vendredi 19 janvier 2007 à 11h14 - par  léo

Bonne nouvelle !!!
En ce début d’anné quand on travaille à l’anpe, Christian Charpy annonce à tous les agents, je cite :
Compte tenu des efforts importants consentis par l’ensemble du personnel au cours de l’année écoulée et des résultats exceptionnels atteints en 2006, j’ai décidé qu’une prime exceptionnelle serait attribuée à tous les agents, statutaires et CDD de l’Etablissement, présents entre le 1er juillet et le 31 décembre 2006.
Le montant de cette prime exceptionnelle de 190 euros brut, soit 150 euros net environ, figurera sur le bulletin de paie du mois de janvier.
Félicitations pour le travail accompli,
Christian Charpy.

Quel bonheur, moi petit contrat d’avenir qui touche 770 euros par moi, j’ai le droit à une fleur de l’anpe ??
Je me renseigne...
Le CA, le CAE ne sont d’après eux pas des CDD !!!!
Pas de CDD pas de prime. Merci Charpy.

samedi 5 avril 2008 à 02h40

j’ai terminé un CA+ a l’anpe fin décembre et nous sommes en avril et toujours aucunes allocations chomage, j’ai le rejet des assédics, et j’attend une réponse de la direction general ANPE. j’ai un découvert en banque, plus d’essence ,et un loyer impayé, factures tel impayés !c’était donc ca l’avenir + ?! MERCI L’ANPE

mardi 20 novembre 2007 à 11h28

bonjour,
Effectivement, quand on est en "CAV" à l’ANPE on n’est pas comptabilisés dans l’effectif du personnel donc on ne perçoit ni prime variable ni prime d’intéressement, par contre on nous "substitue" à des emplois permanents (tels que l’accueil que nous devons effectuer !!!) trop facile. Et si tous les "CAV" se mettaient en grève une journée !!!

Logo de yrvan3
mercredi 30 mai 2007 à 18h57 - par  yrvan3

Est ce que tu t’es renseigné sur les conditions d’attribution de cette prime ? si elle est inscrite au budget de ton etablissement, elle doit préciser qui en sont les bénéficiaires. Si tous le personnel est concerné, tu dois avoir droit à cette prime, car les personnes en contrat d’avenir bénéficient des mêmes mêmes avantages que les salariés en CDI.

Logo de Gervaise
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
vendredi 24 novembre 2006 à 21h32 - par  Gervaise

Idem. COntrat d’avenir dans une école élémentaire.
Au début, tout beau tout nouveau. On nous avait dit à la signature à quel point nous étions attendus avec impatience, que presque on nous accueillerait bras ouverts tellement on avait besoin de nous etc.
En fait, côté administratif, il y a une autre fille en contrat aidé présente avant moi. Sympa, mais elle reste en prio sur tout ce qui est administratif.
Alors on m’a incité, vu mon cursus littéraire, à m’occuper de la bibliothèque et comme je m’en occupais bien et bon contact avec les petits, à y passer de plus en plus de temps.
Moi, ravie de trouver de l’intérêt à ce boulot, j’accepte, je m’investis etc.
Mais une autre fille, en stage pendant un an à mi-temps et qui elle aussi était là avant moi (ah là là, démarrer un contrat en octobre !!!), après au début avoir été bien contente de voir avancer l’enregistrement des livres, les rayonnages nickel, des mises en valeur hebdomadaires etc. a commencé à prendre très mal ma présence.
Elle a commencé à vouloir jouer la chef, m’engueulant à la moindre erreur (ou plutôt supposée erreur !) et m’expliquant qu’il fallait en passer par elle même en son absence, que cette biblio était la sienne etc ;
J’ai vu la directrice, qui au début m’a dit que cette fille avait les mêmes problèmes dans l’autre école où elle travaille et même par rapport à des profs.
Elle me promet de lui parler, mais la fille a présenté les choses dans mon dos de telle façon qu’on dirait que c’est moi le vrai problème, et qu’elle est super équilibrée et n’en a pas.
Aujourd’hui je vais passer moins de temps en biblio et plus à faire de tout et de rien.
Emploi poubelle... oh ça oui.
Et c’est vrai que la considération des débuts fond doucement comme neige au soleil.
Pire : même le simple intérêt humain.
Ma directrice est syndiquée et très sydicaliste dans l’âme. Au début elle s’est révoltée (oralement du moins...) contre la prime pomise et non versée, le cumul promis pendant 3 mois et non versé, les allocs baissées etc.
Et puis aujourd’hui, elle ne m’en parle même plus. Son syndicat devait s’occuper de mon dossier, ne l’a pas fait, et elle, elle ne s’y intéresse plus.

On m’a proposé de faire des animations( lecture, écriture...)

Au début, j’étais contente, ça m’intéressait.
Maintenant, vu l’ambiance, je n’ai même plus envie.

On ne peut pas d’un côté m’écarter de la bibliothèque ou me demander de m’écraser devant une fille plus jeune et pas plus titulaire que je ne le suis comme une carpette en encaissant ses crises d’humeur ("mon" papier, "mes livres", "ma bibliothèque", touche pas ceci, gaspille pas ça) et me demander de m’investir.

Donc voilà.

Et ce statut "cul entre deux chaises" non seulement financièrement ne m’apporte rien mais me défait d’à peu près tout.

Pas de prime, pas de cumul (malgré les promesses !)

Et, toujours contrairement aux promesses faites par l’ANPE et lors de la signature du contrat... j’ai été rayée de l’Assedic et mes allocs CAF (ALS) ont été modifiées... oh que oui, et de combien !

Elles sont passées dès octobre de 225 € à 73 €... et encore, tenez-vous bien... sur les 73 € on me prélève chaque mois 63 € pour rembourser le trop perçu de septembre : parce que la baisse était valable avec un mois rétroactif (pendant lequel je n’ai pas travaillé pourtant !!!)

Tous mes avantages me sont retirés au fur et à mesure et tout le monde autour de moi s’en fiche. Pendant que tout le monde lors de la pause parle de quoi acheter pour Noël, moi je monte la vaisselle de leur café et je me bourre des restes de petits gâteaux et de morceaux de sucre... parce que le midi je n’ai plus de quoi manger !

Du moins plus après le 15 du mois.

Je suis crevée et à bout de nerf.

Et je me sens de trop, en plus.

A me demander : mais qu’est-ce que je fais là ?

Moi qui étais zen depuis pas mal de temps, j’ai failli me mettre à pleurer dans le bureau à cause de cette bête histoire de bilbiothèque... parce que j’avais faim, j’étais crevée, mal... j’ai même pas de quoi me payer le coiffeur, mes cheveux sont mal coupés, mes chaussures usées, je racommode sans fin mes pulls...

N’y a-t-il personne pour nous défendre et dénoncer les promesses non tenues ?

Je voudrais presque démissionner mais on me l’a déconseillé... TRES fortement !

Pour ce que je gagne (ou plutôt, en fait : vu ce que je perds !), je n’ai pas envie de rentrer minée du travail. D’accord pour faire la vaisselle, surveiller la propreté des WC ou trier des centaines de bulbes de fleurs, d’accord aussi pour cacher aux autres que je mange à peine et avoir honte de mes cheveux mal coupés, mais pas en plus pour me faire traîter comme un chien par une fille qui n’est pas ma chef (jai assez fait d’usine, merci) et voir que selon ma directrice "il n’y a pas de problème"...

Et j’imagine que le fait que je me bourre de sucre pour tenir n’est pas pour elle un problème non plus.

J’imagine que je ne parlerais pas ainsi si j’avais en rentrant chez moi des conditions de vie décentes et enfin un peu moins de soucis : mais c’est le contraire ! un vrai harcèlement administratif... tellement de lettres (et de mauvaises nouvelles : suppression de ci, remboursement de ça, dette d’autre chose) que je n’ose même plus les ouvrir.

Et puis où est la prime de Borloo, hein ?

Celle qui soi-disant devait nous permettre de se présenter bien au boulot : coiffeur, vêtements, essence, etc. ?

Et où sont les soi-disants "besoins" d’une école qui au fond ne sait pas quoi faire de nous ? L’administratif ? Ben, y a déjà qqn ! La bibliothèque ? Ah, là aussi. Et puis pas toucher, hein, surtout.

Etc.

J’ai honte de ma tête. J’ai honte de mes pulls. J’ai honte de bouffer les sucres des profs. J’ai honte d’un énième boulot au final tout aussi merdique que tant d’autres. Je suis en colère contre moi-même de m’être laissée avoir encore une fois.

Et puis je n’en peux plus, surtout.

De survivre au lieu de vivre.
Et de ne survivre que "comme ça".

Je suis crevée, vidée, dégoûtée... s’il vous plaît, que quelqu’un s’élève pour nous !

Logo de nini
dimanche 22 novembre 2009 à 12h09 - par  nini

bonjour moi aussi j ai effectuer un contrat d avenir on m a supprimer des le premier moi le rmi je toucher 764euros par mois j avais la cmu fin du contrat juin 2009 je n ai toucher l assedic que debut aout car ou j ai effectuer ce contrat nous obliger a prendre les conger bilan un mois sans ressource si j ai eu une aide de 200euros je ne pouvais pas payer mes facture alor en aout j ai du payer tout le retard il ne me rester rien maintenant que je suis a l assedic je n ai plus de cmu ni le rsa alors que je touche moin ou est la logique

Logo de Jean
dimanche 7 septembre 2008 à 14h33 - par  Jean

Pour le coiffeur :
Les coiffeurs demandent des modèles trés souvent. Une solution pour se refaire une tête gratis.

Logo de Laurence GIGNAC-NOGUES
mercredi 25 juin 2008 à 08h52 - par  Laurence GIGNAC-NOGUES

Bonjour, je ne sais pas si vous allez lire mon message, mais je suis de tout coeur avec vous ! Depuis le temps, où en êtes-vous ? Je viens seulement de lire ce forum ; Je suis en CA depuis nov.2006(agt administratif) auprès de deux écoles, en Savoie. Vraiment, au niveau des conditions de travail, je ne peux pas me plaindre, donc je ne raconte rien de spécial à ce sujet... j’ai le transport pratiquement gratuit, j’adore les enfants avec lesquels je partage beaucoup d’occupations... c’est vraiment enrichissant ; C’est ce qui m’a fait "tenir", parce-que c’est quand même particulier d’être si peu reconnu et respecté en tant qu’individu. Quelqu’un à l’ANPE a dit en partant il y a quelques semaines, si tu n’as besoin de rien, c’est ici qu’il faut venir... j’ai pris un fou rire, c’est bête, mais ça m’a fait du bien d’entendre une voix le dire franchement, devant tout le monde ! C’est vrai ! Même les employés des agences sont en contrats spéciaux et parfois, quels agents...! On te méprise, les gens sont critiques et indifférents, etc...Enfin, pour finir comment peut-on nous aider, alors que des gens meurent de faim, de froid en France, devant nous et que le seul souçi des gens c’est de survivre ou de gagner le plus d’argent possible pour se faire la vie dont "ils rêvent". Etre en contrat d’avenir c’est déjà être courageux, parce-que quoiqu’en disent les gens, pour s’en SORTIR, il faut du temps, de la force, de la volonté, il n’y a que ceux qui l’ont vraiment vécu, qui le savent et peuvent le partager. Je vous dis pour conclure, qu’avec le temps, vous allez reprendre confiance en vous, prendre les risques qui seront à prendre, saisir les opportunités qui se présenteront, même si ce n’est pas durable sur le moment et que petit à petit, vous allez VOUS construire votre vie, selon VOS besoins. Soyez fière de ce que vous avez déjà accompli et bonne chance ! Laurence.

Logo de mary28500
lundi 28 avril 2008 à 21h24 - par  mary28500

bonjour DALOU je suis moi aussi en contrat d avenir depuis dec 2005 jusqu’au mois de décembre2008.les assedic me reclament les 3mois d’allocations versees a tort au debut de mon contrat.voici 2ans que je me bat pour ne pas rembourser cette somme qui m a ete accordee par trois lettres successives de la part des assedic.aujourd’hui je me retrouve pousuivie par le tresor public !!!!bravo le CONTRAT D’AVENIR

mardi 8 janvier 2008 à 00h40

nous leur revenons à 250E /mois ?
à pau près 30h de travail mensuelles au smic ?c’est supportable, alors ! Mais:de quoi on s’plaint !

mercredi 21 novembre 2007 à 23h14

eh bien ! en tous cas, tu as une vision très claire de la situation, et de ça tu peux être fière...ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir un regard aussi pertinent tant sur l’emploi que sur soi même, j’espère que tu auras de meilleurs opportunités à l’avenir, tu le mérites...

mercredi 13 juin 2007 à 19h22

Je me sens insultée par vous quand vous dites je cite : "S’il y a des cons pour aimer travailler gratuitement alors que dire, jusqu’à quel prix sont ils prêts à mendier !" Pour une commerciale de 12 ans d’expérience, vous avez quand même était sans emploi assez longtemps pour bénéficier de ce contrat et aussi assez intelligente pour le signer et continuer aprés la période d’essai. Ne vaut-il pas mieux travailler 26h/semaine pour 768€ que t’attendre des allocations diverses qui, je le rapelle, sont payés par les travailleurs cotisants et solidaires.Si on vous fait "gerber", dites vous que vous faites parti de la même catégorie ! ! ! A bon entendeur. Salut.
PS : Happy ne devrait pas être votre pseudo !

Logo de yrvan3
mercredi 30 mai 2007 à 19h30 - par  yrvan3

courage

de tout coeur avec toi

yrvan3

Logo de sacha
samedi 12 mai 2007 à 16h08 - par  sacha

bonjour dadou, je suis sur le site depuis quelques minutes et je vois bien qu’on est tous dans la même galère ! je suis en CA depuis le 1 er décembre 2006 dans une école élémentaire et maternelle, il y a 16 classes et c’est une grosse structure ! je suis reconnue travailleur handicacapé et je ne savais pas en signant mon contrat d’assistante administrative, que je serai la plupart du temps debout à classer ou à marcher et aller à la banque.ça se passe plutôt bien avec la directrice et les instits mais j’ai vraiment l’impréssion qu’elle abuse un peu aujourd’hui je suis en arrêt maladie et mon handicap s’est agravé du fait de marcher aussi longtemps j’ai des douleurs à la limite du supportable mais bon, mon contrat se termine le 30 septembre 2007 et je n’ai plus envie de reprendre le travail car je sais ce qui m’attends. Je ne sais pas si j’arrête mon contrat si je vais toucher à nouveau mon ASS ou si je prolonge mon arrêt maladie dans tous les cas ce n’est pas simple et le pire c’est que je crois que l’on ne va pas récupérer les droits que nous avions avant de signer ce contrat ! Bon courage à toi !

Logo de Aur
vendredi 30 mars 2007 à 20h56 - par  Aur

Bonjour Gervaise (et bonjour à tout les autres participants de ce forum aussi)
ton message m’a beaucoup touché j’espère vraimment que ta situation a évolué positivement depuis.Je te trouve très courageuse de supporter tout cela, je pense qu’on ne peut pas demander à quelqu’un qui s’exténue dans des conditions de vie précaires d’avoir le sourire et en plus de s’investir dans son travail comment veux tu fournir un quelconque effort intellectuel le ventre vide et l’esprit tourmenté par un avenir incertain.
J’ai l’impression d’être trop privilégiée par rapport à certaines descriptions mais ma situation n’est pas super enviable non plus.
Je suis aussi en contrat d’avenir mais dans une école maternelle.Je travaille 25 h par semaine sur 4 jours j’ai toutes les vacances scolaires exceptés quelques jours de récupération dûs aussi par les enseignants à l’académie pour la semaine de 4 jours. Je suis embauchée pour l’aide à la scolarisation d’une enfant handicapée. J’étais auparavant aux API car je suis maman d’un petit garçon de trois ans et séparée de son père, je ne trouvais pas de travail j’ai passé plus d’un an au chômage et l’opportunité de travailler dans une école m’est apparue comme une bénédiction après cette période de recherche "inactive".J’ai donc signé mon contrat les yeux fermés avec un sourire "émail diamant" trop heureuse de mettre un pied dans le milieu de l’enseignement, et la désillusion a commencé lentement mais sûrement le jour de la signature dudit contrat devant le laxisme et l’indifférence dédaigneuse du proviseur de l’établissement et le mépris à peine dissimulé de sa secrétaire déjà une première humiliation...Ensuite l’accueil de la directrice très heureuse de voir arriver une aide mais qui attendais une AVS expérimentée et non une EVS "précaire et sans formation"
,je cite un compte-rendu de réunion adressé aux parents d’élèves avant les vacances de Noel très agréable à lire pour moi diplômée d’une grande école et rassurant pour les parents qui ont pensé que l’on confiait leurs enfants aux premiers venus. Premier jour j’arrive donc super enthousiaste sourire aux lèvres un peu intimidée quand même pour apprendre que la petite dont je m’occupe est absente deux après midi par semaine et que la directrice très ennuyée ne sais pas quoi faire de moi pendant ce laps de temps "Mais qu’est ce que je vais faire de vous ?" Dit presque littéralement c’est de bon augure pour une prise de contact ! Là dessus je ne me démonte pas et je lui propose d’organiser des ateliers d’initiation à l’art, d’arts plastiques pour les enfants ce qui est quand même ma spécialité pensant qu’elle apprécierait mon initiative et ma répartie ; tu parles j’ai eu droit à un sourire gêné légèrement ironique et elle s’est empressé de transmettre le message à l’une des enseignantes qui passait par là qui a rétorqué avec beaucoup de délicatesse" "O mais elle risque de nous apprendre des choses celle-la " la celle-la en question qui se trouvait à trente cm sur la droite et qui recevait en pleine figure son premier coup de poignard sans compter les éclats de rire qui ont suivi. Mais bon je peux encore comprendre et relativiser il y a eu encore bien d’autres humiliations depuis mais dans l’ensemble les choses se sont arrangées malgré des relations qui restent tendues je fais des efforts et essaye de tenir car j’ai mon fils à élever et s’il me faut courber l’échine pour que les choses aillent en ligne droite alors je le ferais encore pour lui. Je ne sais toujours pas après près de six mois où est ma place entre les enseignants et les Atsem même si j’apprécie les gens avec qui je travaille que j’apprend à découvrir j’ai l’impression d’être totalement laissée pour compte dans l’école et que je suis là en surnombre en marge à attendre l’achèvement de mon contrat cela me dégoute car je m’investit vraiment, notamment dans mes relations avec les enfants que je trouve très enrichissantes. Il y a des éléments positifs mais l’ensemble fait peur. Je n’ai pas envie de m’investir davantage quand je pense que sitôt mon contrat achevé quelqu’un d’autre prendra certainement la suite pour dix mois ou pire encore moins et tout le personnel m’oubliera ou sera même soulagé de mon départ voilà le bilan de ces six mois et c’est pas brillant pour la suite je sais pas trop j’ai le moral miné par tout cela et pas trop le courage de bosser pour le concours d’instit à côté sans compter l’énergie que me demande mon fils qui a besoin d’une maman en pleine forme et super disponible le soir...
Financièrement pour le moment çà va mieux car j’ai eu la prime pour l’emploi et j’ai pu cumuler pendant les trois premiers mois mon salaire et mon API et maintenant une aide supplémentaire. Je ne comprends pas les inégalités départementales je pensais que les administrations étaient gérées nationalement c’est aberrant toutes ces histoires pour l’instant pas de demande de remboursement mais on m’a dit de ne pas me laisser faire si cela arrivait et de demander un recours gracieux le soutien des syndicats et des collectifs qui sont des appuis précieux face aux dédales de cette grande machinerie à broyer les pauvres gens. Si je pouvais t’aider d’une quelconque façon Gervaise j’en serais ravie...¨

Logo de pascale
dimanche 4 mars 2007 à 13h42 - par  pascale

Moi aussi, je suis en colère contre moi-même d’avoir accepté ce contrat "poubelle", toutes mes aides me sont supprimées, les unes après les autres, la CAF se gourre dans mon dossier, donc grosse dette, il me sucre entièrement mon aide au logement, nous sommes le 4 du mois et déjà plus d’argent. Comment voulez-vous vivre avec si peu. C’est vraiment se foutre de notre gueule, je suis vraiment en colère, j’aimerai arrêter ce foutu contrat de M.....mais on me l’a aussi fortement déconseillé. En ASS, j’étais dans la précarité mais avec ce contrat d’avenir, je suis carrément dans la pauvreté. De plus, ce contrat "d’avenir",n’a aucun débouché, au bout de 2 ans CIAO BYE BYE, et il reprenne quelqu’un d’autre, quelle motivation pouvons-nous avoir, aucun débouché, un salaire de misère, et de plus on nous supprime nos aides..Et dans les pourcentages, le chômage baisse, mais de qui se moque -t-on ?

Logo de Momo
mardi 20 février 2007 à 15h50 - par  Momo

Beyonce,
Vous avez l’air bien informée ! Pouvez-vous me dire de quelle opportunité il s’agit ? Il faut tout de même savoir que l’"expérience" dans le public ne sert à rien dans le privé, et qu’il faut passer des concours même à 55 ans (?) pour rentrer dans le public, sauf si l’on est pistonné. Certaines choses ont été supprimées pour nous dans le droit du travail : indemnité de précarité, droit au trois jours d’enfant malade... Quand on a des enfants à élever, seul(e), et qu’on est considéré comme salarié à la CAF, avec 500 € ou 768 € par mois (les élections approchent ; le taux de chômage baisse), comment peut-on être tranquille en payant une partie de loyer de plus en plus cher (c’est la loi du marché) et toutes les factures à côté, qui dépassent largement le chanceux salaire, une fois payés les frais de déplacement ?
Les seules personnes que j’ai vues heureuses de signer ces contrats sont celles qui vivent en couple ou chez leurs parents. Ce n’est pas un reproche ; je suis contente pour vous, mais il faut se mettre à la place de ceux qui risquent d’être expulsés chaque mois. Bonne journée, Momo

Logo de HAPPY
mercredi 24 janvier 2007 à 17h13 - par  HAPPY

Je sors de la journée information-formation imposée par le rectorat sur 2 mercredis (non rémunénés). LE CAV étant assujetit à une formation le rectorat s’est empressé de nous en fournir une de base, genre tout venant et obligatoire.
Au menu : Savoir faire un accueil téléphonique, recevoir des parents, savoir passer une consigne. Après midi : initiation à l’informatique. Je me suis demandé ce que les nanas qui ne touchent pas à l’ordi. peuvent bien fouttent dans cet emploi. Il y en a qui ont quand même levé la main.
Quant à moi, je squizais cette jolie formation à 12 h, écoeurée de ce que m’ont appris les unes et des autres concernant les aides assédic, la prime de retour à l’emploi, le renouvellement du contrat etc.
Douze année comme commerciale m’ont appris à répondre au téléphone et savoir recevoir des gents et pour ce que je fais d’intéressant dans cette école, je ne vois pas l’intérêt.
Notre CAV ne sera pas renouvelé(c’est sur, faut pas rêver) et c’est tant mieux. Je vois que certains sont heureux de cette manne, faut pas en vouloir beaucoup à la vie pour se contenter de 768 euros. D’autres apprécient d’avoir "une occupation". S’il y a des cons pour aimer travailler gratuitement alors que dire, jusqu’à quel prix sont ils prêts à mendier !.
Trouvez vous ça normal que vos aides soient redistribuées à votre employeur sous forme de prime à l’emploi ?, pensez vous qu’il en ait plus besoin que vous ?. Vous lui revenez à environ 250 euros. De plus, les points retraite, zéro, l’éducation nationale ne cotise pas aux caisses de retraite, quant aux aides assédic après votre contrat, idem, ca compte pas puisqu’elle ne cotise non plus à l’URSSAF ni au chomage (regardez sur votre fiche de paie).
Alors quand je vois heureux de lors sort, ca me fait gerber.
A cette réunion, j’ai vu une AVS qui touchait toujours ses aides assédic, les autres non, certaines qui avaient eu la prime de retour à l’emploi, d’autres à qui on la refusait, des qui touchait l’APL, d’autres à qui on la refusait.
Enfin deux poids, deux mesures qui me mettent vraiment en colère.

Logo de LILOU
dimanche 31 décembre 2006 à 11h28 - par  LILOU

moi je serais curieuse de savoir de quelles opportunités il s’agit. Mon coNtrat se termine à la fin du mois de juin et je m’inquiète de ce que je vais devenir si il n’est pas renouvelé.

Logo de BEYONCE
jeudi 28 décembre 2006 à 19h58 - par  BEYONCE

ok le contrat d avenir a bien des défauts mais au moins on peut se réjouir d avoir un salaire tous les mois sans dépendre de la caf.Meme si ils nous ont promis des cumuls en plus et cela n a pas été fait nous avons kon meme un cdd de 2 ans renouvelable.Cela nous fais de l expérience pour notre boulot a venir car il ne faut pas ke vous oublié qu il y aUNE AUTRE OPPORTUNITE APRES LE CONTRAT D AVENIR ALORS GALERONS UN PEU EN SILENCE.

Logo de dalou
mercredi 20 décembre 2006 à 14h49 - par  dalou

je suis dans la même situation que toi,
on c’est fait avoir, avec se contrat et aujourd’hui j’apprend a une réunion par une personne dans la meme situation que moi qu’elle dois rembourser un trop perçu de 3 mois d’assedic du complément de sont salaire et j’ai peure car je pense que je suis dans la meme situation qu’elle quand je suis parti au assedic on ma dit que j’avais le droit a un complément de salaire et si je n’ai pas se complément je perd mon aah et ma pension d’invalidité et je suis seul avec 3 enfant et j’ai 1200 euro de facture chaque moi a réglé que vais je devenir moi et mes 3 enfant aprés on se plein on disans qu’il y a de pllus en plus de gens qui se tue eux et leurs enfants que faire pour arreter se contrat sans perdre ses droit

CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
dimanche 5 novembre 2006 à 18h07

Salut moi J’ai 22 ans,je suis aussi en contrat avenir comme assistante administrative au directeur en école maternelle.Je suis célibataire et j’éleve ma petite soeur de 18 ans et je touché l’allocation parent isolé.Pour l’instant je suis satisfaite .Le travail me plait et mes collègues de boulot son géniales.
Il est vrai que je suis dégoutée pour les primes que je n’aurais pas et surtout sur le fait que je n’aurais pas droit non plus au complément versé par la caf quand on est au R.M.I ou en A.P.I se qui est mon cas .Et en plus pour l’instant je sus embauchée pour seulement 10 mois non renouvelable apparement.Mais je préfère bosser que me glander surtout pour le nombre d’heures éffectuées.J’aimerai quand meme revendiquer les droits auquels ont devrais avoir droit.
Si vous avez plus d’infos sur les droits ou les aides en relation avec le contrat avenir ou meme si il vat y avoir des grèves pourriez vous m’en faire part ?Merci d’avance.

nemea84@orange.fr

Logo de SOLANGE
mercredi 3 octobre 2007 à 17h26 - par  SOLANGE

Bonsoir,

j’ai signé un contrat d’avenir le 1 septembre 2007 et j’aimerai savoir se qu’il faut faire pour obtenir cette fameuse prime à l’emploi (faut-il la demander à l’assedic ?). En se qui concernent la rechercher de travail faut-il encore envoyer des courriers ?????

Logo de Patmoll
jeudi 15 mars 2007 à 12h13 - par  Patmoll

Bonjour,

les CAv dans l’éducation nationale ne sont en effet que de 10 mois (et tu as meme signé/accepté qu’il ne soit pas renouvele), c’est vraiment de l’abus dans le sens où ils ont droit à une dérogation pour faire passer le contre de 24 mois à 6 mois si ils le souhaitent !
Dans les autres secteurs non publics, associations ou autres c’est plus respectueux des droits du salarié, et oui les contrats sont de 24 mois renouvelables de 12 mois supplementaires.
Le contrat d’avenir est un contrat de droit privé à durée déterminée de deux ans, renouvelable dans la limite de 12 mois. Par dérogation, le contrat peut être renouvelé dans la limite de 36 mois pour les bénéficiaires âgés de plus de 50 ans et les personnes reconnues travailleurs handicapés.

Pour Alexandra, tu peux demander, peut etre une rupture de contrat pour non respect de la convention (Faute grave : retard de paiement du salaire injustifié), parles en à ton référent (cité normalement sur ta convention CAV) !Prends un rendez vous avec une assistante sociale pour ne pas être au dépourvu si tu démissionnes, et avoir de quoi te nourrir ! ou carrement avec le conseil général !

Ensuite n’oublions pas que pour certains employeurs (sauf Ed.Nationale qui est la première à en profiter) sans ces contrats aidés, ils ne pourraient pas proposer d’emploi, alors ne leur jetons pas la pierre !

Il y en a ici qui s’indigne que l’allocation RMI soit reversée à l’employeur, certes, mais autant que je sache l’employé(e) reçoit quand même un salaire sur la base du SMIC.

Pour Happy : qui te dit qu’on travaille gratuitement ? pour un CAv on est payé environ 730 € net , certains sont choqués par ce bas salaire, mais oh !!! il faut se réveiller !!, c’est le SMIC, et c’est pour 26H, pas pour 35h hein (soit 950€ net environ)
Tu préfères aller à la piscine (j’adore aussi la natation) et pourtant c’est pas donné le prix de l’entrée, et tu y vas comment, tu payes comment ? c’est pas avec le RMI que tu peux te nourrir, payer tes charges mensuelles de la vie, et t’offrir le luxe de loisirs sportifs nécessitant une structure payante !à moins d’avoir de la famille qui t’aide !
Alors réflechis un peu Happy, non seulement tu travailles 26h il te reste donc du temps en effet pour des loisirs que tu peux enfin te payer ! (même si ce ne sera pas encore du Golf ;))
Ensuite je suis d’accord que l’on s’indigne des CAv dans l’Ed. Nationnale ou secteur public, mais ce n’est pas le cas partout !

Bon courage !

Logo de luminath
mardi 13 mars 2007 à 14h05 - par  luminath

comment peut tu être embauché 24 mois puisque les contrats d’avenir dans l’éducation nationale s’arretent le 30 juin 2007 et pas renouveler
renseigne toi
nous, nous faisons des actions écrivons à plusieurs personnes, il faut se rassembler et arrêter de se plaindre sans rien faire si toutes les personnes concernées manifestent (surtout en période électorale) cela fera peut être bouger les choses

Site web : contrat d’avenir
Logo de cris
jeudi 1er février 2007 à 14h51 - par  cris

salut,
moi aussi je suis en contrat dans une école. A ma grande surprise, je viens de reçevoir la prime retour à l’emploi de 1000 €. Par contre, comme je suis allocataire du RMI, je sais que mon contrat d’avenir sera transformé en CAE autrement dire pas vraiment génial, 20 H au lieu de 26 H soit environ 180 € de moins que le CA. En plus, tiens-toi bien, si on refuse le renouvellement l’éducation nationale considère que c’est une démission, donc pas de chômage, car rappelons-nous c’est l’éduc qui doit nous indemniser en fin de contrat.
J’en ai parlé à mon référent RMI, qui trouve que de travailler ce n’est pas si mal, donc aucun appui de la part des intervenants sociaux ni de l’ANPE d’ailleurs qui a presque obligé les gens à signer le contrat.
Enfin, de toute façon, la seule solution, c’est de trouver un job, et oui facile d’après nos interlocuteurs.

Logo de BEYONCE
jeudi 28 décembre 2006 à 20h07 - par  BEYONCE

ta raison ,moi je suis embauché pour une duréé de 24 mois et j ai déja éffectué 6 mois et sa a été la galere a la caf pour le remboursement des cumls mais o moins la sa va car sa fait grave plaisir de se lever le matin et d etre dans une activité et de te dire ke tu attend de percevoir ton salaire comme tout le monde en plus une petite rentré d argent par rapport a la caf.Donc il ne faut pas non plus cracher dans la soupe car deux rentré d argent c kon meme un peu du luxe.

Logo de KARINE
vendredi 17 novembre 2006 à 06h35 - par  KARINE

je ne suis pas d’accord avec toi, moi aussi je travail dans une école et crois moi quand je recois ma fiche de paie je me demande ou son passé le reste de l’argent. le net imosable ne correspond pas au montant qu’on nous verse. FRANCHEMENT JE SUIS DEGOUTE.

Logo de alexandra
lundi 13 novembre 2006 à 09h00 - par  alexandra

bonjour à toutes,
en contrat d’avenir dans une école maternelle depuis le 1er Septembre, je rencontre les mêmes problèmes que vous et je suis révoltée !
j’ai du supplier qu’on me paye mon salaire de Septembre. Il a été viré le 19 Octobre, sans aucune explication ou excuse. A ce jour, je n’ai pas touché mon salaire d’Octobre.
Bien entendu, l’employeur, lui, touche bien mon RMI et à date régulière (ça m’a été confirmé par la CAF), l’ANPE, qui nous a bien mis la pression pour signer ce contrat, n’est au courant de rien. Et l’inspection académique se moque de nous, en inventant des raisons toutes plus farfelues les unes que les autres à nos retards de salaire : il manque une pièce au dossier (ce qui est faux), le comptable ne s’en sort pas avec son nouveau logiciel etc..et autres conne.... qui sont censées les pardonner. C’est honteux !
Je risque de me retrouver interdit bancaire pour les dix années à venir, mes factures sont impayées et le frigo est vide depuis des semaines maintenant (je suis diabétique insulino dépendante..vous imaginez les degats sur ma santé).
Je reflechis donc à l’idée de demissionner, ce qui se ferait à contre-coeur, car je me sens mieux en travaillant qu’à attendre les reponses d’employeurs qui n’arrivent jamais.
Mais récupérerais-je mon RMI ? là est la question..
Je ne comprends pas que notre situation ne soit pas évoquée dans les medias, c’est un veritable scandale auquel nous avons affaire.
Exploités à ce point, ça ne s’est jamais vu !
Les contrats d’avenir sont bien des "contrats poubelles" où nous servons à combler les trous dans l’education nationale pour une bouchée de pain..et surtout à faire baisser les chiffres du chomage avant les elections (tel que me l’a dit une dame travaillant à l’inspection academique, un peu plus honnête celle-ci.)
Bon courage à toutes et à celles qui hesitent à signer, n’en faites rien !

CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
vendredi 27 octobre 2006 à 16h38

Voilà, je suis en contrat d’avenir actuellement et c’est variment pas ce dont à quoi je m’attendais. Je suis vraiment déçu je souhaiterai arrêter mais comment ???
Je suis seul avec ma fille je ne sais pas si en arrêtant je percevrai à nouveau mais allocation qui sont juste 40euros en moin que mon salaire actuel.
Ne tmobez pas dans le piège du contrat d’avenir...

Logo de ARLUSIA
CONTRAT d’AVENIR : témoignages et conseils pratiques ( AC ! Trappes)
vendredi 27 octobre 2006 à 01h54 - par  ARLUSIA

J’ai signé un contrat d’avenir le 1er octobre pour un poste d’assistante administrative au directeur d’école maternelle foutaise !je fais du découpage, des photocopies, du collage, surveillance des récréations et bouches les trous et même le rôle d’AVS pour les enfants en difficultés. L’ANPE c’est bien gardée de me présenter le contenu de ce contrat que j’ai signé à l’inspection académique ou là pas plus d’explications, je n’avais pas eu le temps de lire correctement ce foutu contrat. Je l’ai reçu il y a quelques jours et là je mes suis aperçue de l’arnaque, pas d’indemnités de fin contrat je commence à trouver tout ça louche donc je me renseigne auprès de ma CAF concernant mon APL et là grande surprise elle va baissée de 74 euros et en plus pas droit à la prime de retour à l’emplois pourtant aux ASSEDIC on m’avait dit que je toucherai la prime de 1000 euros. Mon contrat ce termine le 30 juin 2007 que va t il se passer car en continuant mes recherches je me suis aperçue que sur mon contrat d’avenir il y a une case assurance chômage et que mon employeur l’éducation nationale a adhérer au régime particulier je continue mes recherches et là des sueurs froides me sont venus soit je ne sais pas lire ou je comprend mal ce qui est écrit mais si j’ai bien compris pour pouvoir bénéficier de l’assurance chômage c’est à dire indemnisé par les ASSEDIC il faut avoir eu 730 jours d’affiliation au régime institué en contrat d’avenir autrement si le contrat est plus court c’est à l’employeur de payer les allocations chômage à ce jour aucune réponse a ce sujet a pu être donné le risque c’est de ne rien toucher après. Me concernant j’aime le risque mais avec certaines limites donc ma période d’essais se termine le 31 octobre je pense que je vais tout arrêter je vais prendre RDV à l’ANPE pour leur demander des comptes car c’est une honte de profiter de la précarité des gens en plus ont nous prend pour des idiots. Si parmi vous ils y en a qui peuvent éclairer ma lanterne bienvenue.Je suis franchement inquiète quand je lis que certain n’ont toujours pas reçu leur paie au secours ! Donc j’attends la mienne avec inquiétude car je suis seule avec trois enfants. L’année prochaine nous allons tous voter il faudra bien réfléchir pour notre avenir et celui de nos enfants. DU TRAVAIL J’EN VEUX MAIS PAS DANS DES CONDITIONS COMME CELLES LA CAR NOUS NE COUTONS RIEN A NOS EMPLOYEUR QUI EU SONT AIDES IL FAUT SAVOIR QUE LES SIX MOIS PREMIERS ONT LEURS COUTENT 66 EUROS LES SIX SUIVANTS 152 EUROS ET LE RESTE DU CONTRAT 294 EUROS SOIT UN COUT MOYEN DE 200 EUROS PAR MOIS POUR UN DUREE DE 24 MOIS CE QUI EST RARE AUJOURD HUI D AVOIR UN CONTRAT DE DEUX ANS ALORS FAITE LES COMPTES C EST A VOMIR !!!!! STOP A L’ESCLAVAGE DES TEMPS MODERNE !!!

Site web : CONTRAT D AVENIR
samedi 30 décembre 2006 à 19h04

Bonsoir,
J’ai moi aussi signé un contrat d’avenir en tant qu’assistante administrative( j’ai commencé le 1er décembre), pour faire pratiquement les mêmes choses que vous : couvrir les dicos, passer derrière les enfants à la bibliothèque ( je viens de classer les livres et tout est dérangé en moins de 10 mn),
je suis aussi de corvée de récréation (sans aucun intérêt). Le directeur de l’école m’a fait ranger le salle d’arts plastiques : que c’est passionnant de ranger les bouteilles de peinture ou les paires de ciseaux !

Je suis secrétaire, et ce n’est pas en faisant de genre de choses qu’il faut espérer trouver un "vrai poste de secrétaire".
Et pour finir : ns sommes le 30/12/ et problème concernant le versement de mon salaire.
Avez vous eu des problèmes pour votre salaire ?

Logo de ruffo
jeudi 23 novembre 2006 à 19h15 - par  ruffo

salut, je suis en emploi vie scolaire (contrat d’avenir) dans une ecole maternelle et comme toi apres un super mois de septembre, les relations avec la directrice se sont degradées , la directrice me met des batons dans les roues mais si on enerve les directrices ou directeur qu’ils le disent ils avaient le droit aussi de ne pas embaucher des " larbins" en lisant le journal j’ai compris que beaucoup d’entre eux ne veulent pas de nous ce qui ets apres tout comprehensible car on ne leur apporte rien si ce n’est du souci non vraiment pas bon ce contrat avenir suis tres deçu !! ( !!!!) j’ai jamais vu un manque de consideration et de respect et avec les atsem c’est pas le top elles se croient tt permis avec moi j’ai qd meme bac + 3 et franchement, si j’ai pas la chance de certains pistonnés je n ’y peux rien apres tout ; je suis traite comme un chien alors que j’avais eu beaucoup de respect peut etre trop d’ailleurs (je me fais marche dessus on est pris pour des larbins ) c’est donc terrible de travailler dans ces conditions comme emploi vie scolaire et en plus "aucun avenir avec ce contrat d’avenir", bref je me suis fait avoir en beaute (previsible tout de meme) d’autant plus que je viens d’apprendre que je dois rembourser le rmi car mon contrat avait commence en septembre c’est une honte !!!!! ceux qui ont signe un contrat d’avenir pour octobre ont le droit de cumuler avec le RMI m’a t- on dit à la CAF mais meme si j’avais ete au courant je me voyais pas dire à la directrice d’attendre pour m’embaucher le mois d’octobre afin d’ avoir le rmi pour trois mois ( lolll) comme il etait prevu ; l’anpe me l’avait dit ainsi que le CCAS !! bref grosse arnaque !! je vais voir pour une formation maintenant mais là j’avoue que je suis desepere !!!!! mais je vois que je ne suis pas le seul !! pour que j’ecrive tout ceci faut vraiment que je sois degoute croyez moi car je ne suis ni faignant ni rebel mais là c’est trop !!
bon courage à tous !!!

Logo de Laissée pour compte.
samedi 18 novembre 2006 à 09h20 - par  Laissée pour compte.

Idem pour moi, je travaille dans une école primaire de 96 élèves. A la rentrée en septembre, ca allait tout beau, tout nouveau, j’avais un peu de travail administratif, mais depuis les vacances de la toussaint, je "nettoie" le bureau de la directrice (archivage, mise en ordre de dossiers), je recouvre les livres de la bibliothèque, j’épluche les fruits que l’on sert aux enfants pour la semaine du goût, j’aide au rhabillage des enfants qui vont à la piscine, en un mot je m’em..., de plus l’ambiance n’est pas idéale avec la directrice, de moins en moins de considération, de plus en plus de récriminations, et depuis deux semaines, un joli travail de sape à mon encontre auprès de tout le monde. Mais peu m’importe, les mises au placard j’ai déjà connu et ca ne me touche pas. Du coup,j’ai ramené mes cours d’anglais au travail et m’occupe comme je peux. Vais je tenir 10 mois avec cette harpie, je me le demande.
Ce qui me dégoute le plus, c’est que les assédic m’ont enlevée l’ASS.j’ai beau chercher sur les sites qui parle de la CAV, je n’ai rien touvé de concret qui explique pourquoi celui ci n’est pas cumulable avec l’ASS. Ah oui !,j’ai quand même trouvé quelque chose,c’est que ma fameuse alloc de 328 euros généreusement donnée par l’Etat est maintenant versée à mon employeur sous forme de prime retour à l’emploi soit 428 euros. C’est pas beau la vie ???,en un mot je paie pour avoir le droit de travailler. Ce s’rait’y pas du racquet çà ???.
Bon soyons sérieux, je me demande vraiment si au bout de ces 10 mois, je vais à nouveau avoir droit à l’ASS ou bien à une ARE. Ce contrat poubelle n’exclut t’il pas un possible retour au régime antérieur avant sa signature ??? Je finis par ne plus avoir confiance en rien et me sens de plus en plus le joli didon d’une farce gouvernementale.
Si d’autres sont dans le même cas que moi et ont plus d’informations merci de me faire savoir.
D’autre part, celles qui ont l’intention de rompre leur contrat pour récupérer les aides dont elles bénéficiaient avant, bien se renseigner avant de démissionner.On sait bien qu’une démission n’est pas recevable auprès des assédic.

Bonne chance à toutes et à tous.

vendredi 27 octobre 2006 à 16h57

Je suis pratiquement dans le meme cas que toi j’ai commencer au 1er octobre et je compte aussi arreter. l’intitulé de mon poste était agent d’accueil et pour finir je me retrouve à faire de la téléprospection à aller en rendez-vous alors qu’a la base c’était présenté comme un poste sédentaire, bien sur il me font payer mes ticket de bus moi meme. on me dit d’avancer et qu’on me remboursera mais pour l’instant je n’ai rien vu.c’est nous prendre pour des imbécile que de nous faire signer ce foutu contrat